© 2019 - Sébastien Lacroix

Plateforme connective :: 2012

landmark

 

11 x 5 x 4 m

cable acier, bois, plaque aluminium

 

Une architecture sous une forme connectée : communication, vibration, énergie, informations.

 

Par ce que représente l’antenne en tant qu’archétype esthétique - et ses significations dans l’imaginaire collectif -, cette installation élabore un rapport entre l’architecture et la potentialité d’un outil de communication. En développant une architecture formée de différents vecteurs, en référence au déconstructivisme, le spectateur est questionné à la fois sur la signification in-situ de l’oeuvre mais aussi sur le lien qu’entretient le vide aux différents prolongements de l’oeuvre. A la fois objet d’extension qui tisse le lien entre la science et l’environnement, le spectateur trouve aussi une extension à sa propre imagination en voyant la structure comme l’impression d’un imaginaire lié à la fois aux utopies architecturales ou aux missions scientifiques. 

Plateforme connective crée un dispositif génératif et ne se limite pas à une installation sculpturale dans la mesure où elle place l’individu au sein d’une structure qui peut trouver une répercussion par la performance.

 

En s’attachant aux notions de fantasmes liés à l’évolution mais aussi à leu propre obsolescence, par l’utilisation d’une structure reconnaissable par tous et l’ambiguïté de son utilité tout en utilisant des codes connus par tous, il est question de la pérennité de l’homme et du sens que prend sa présence dans ce que nous pouvons considérer comme des territoires vierges, et du rapport qui le lie à son origine, son espèce, son acclimatation. 

 

Julien A. L.

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now